MarcenayRetour à la carte pour continuer la balade

A Marcenay, le curé de Marcenay possédait un don qui serait fort apprécié à notre époque : celui d’ubiquité (être capable d’être dans plusieurs endroits à la fois). On raconte qu’un jour où il célèbre une messe dans son église en présence du roi et de sa suite, il s’immobilise et reste un très long moment figé et absent. Quand il revint à lui, il explique qu’il est parti sauver un enfant dans une maison en feu à Plaines, village distant d’environ 25 kilomètres de là. Le roi envoya alors des gens pour vérifier ses dires. Ceux-ci trouvèrent les parents de l’enfant en question cherchant le bon curé pour le remercier. Le lac de Marcenay, d’une centaine d’hectares, est un lieu propice à la balade et possède une belle réserve ornithologique. Sur sa digue, fut édifié un haut fourneau et une halle à charbon qui ont fait l’objet d’une soigneuse restauration. Ce sont l’un des plus beau témoin de l’activité sidérurgique du Châtillonnais. Ce village a possédé jusqu’à 60 ha de vignes au XIXe siècle.