L’effervescence d’un terroir

La complexité du sol et du sous-sol se retrouve dans l’architecture des vins du Châtillonnais. La côte (Cuesta), siège de ce vignoble multiséculaire, est composée de calcaires argileux de l’Oxfordien, qui deviennent de plus en plus durs vers les sommets. Cette terre d’excellence se caractérise plus précisément par un mélange amalgamé d’éléments calcaires durs, appelés Grèzes, d’où naissent la subtilité, la profondeur et l’amplitude des arômes.
Les vignes serpentent sur un coteau souvent raide exposé au midi, où règnent en maître le Pinot Noir et le Chardonnay mais aussi le Pinot blanc, le Gamay ou l’Aligoté.

Chaque parcelle, chaque geste et soin du viticulteur ou de l’élaborateur sont orientés pour optimiser l’expression de ce terroir unique, propice aux Grands Crémants de Bourgogne ; aux Bourgognes rouge, blanc ou rosé et aux Bourgognes Passetougrain.
Le Châtillonnais est la terre d’excellence du Crémant de Bourgogne qui s’exprime ici en version originale.