Les deux villages de Montliot et Courcelles qui n’ont toujours formé qu’une paroisse se réunissent en 1813. Sur Montliot, dans le vieux cimetière se voit encore une pierre sur laquelle on déposait le corps du défunt avant qu’il ne rentre à l’église. Cette pierre à cupules, sortes de petites cavités hémisphériques disposées en groupe, est venue de l’époque préhistorique et garde encore tout son mystère. A Courcelles, c’est la jolie chapelle Sainte-Anne qui retiendra l’attention. Ce village a possédé jusqu’à 34 ha de vignes au XIXe siècle. Les principaux plants cultivés y étaient le gamay et le troyen.